Ouvrir les murs - Circuit Dolez

Architectuur in Mons

2.8 km
Te voet
2h
Makkelijk
  • "Dans ce premier parcours "Ouvrir les murs", nous mettrons en évidence les aspects liés à l’habitat, à la rivière, l’eau potable et l’hygiène, et à l’espace du boulevard. Un autre circuit est consacré à la présence militaire, aux équipements collectifs, à la gare et à la liaison gare-Grand-Place. "

    Ce parcours a été mis au point par l'équipe de Sauvegarde et Avenir de Mons et d'Ouvrir les Murs, en liaison avec l'exposition de l'été 2015 et le livre : Mons 1865-2015, Ouvrir les Murs.
    Les rues du centre-ville de Mons sont sinueuses, souvent étroites. Mons a en effet gardé en grande partie sa structure médiévale. Cette structure rigoureuse, qui furent construites après le démantèlement en 1861-1865 des fortifications dites "hollandaises".
    Dans ce parcours, les aspects liés à l'habitat, la rivière, l'eau potable et l'hygiène et l'espace du boulevard seront mis en évidence.
    Jusqu'en 1865, Mons, ville fortifiée, est restée enfermée dans des fortifications successives (françaises, autrichiennes, hollandaises, ...). De 1861 à 1865, le démantèlement des fortifications va offrir à la ville une vaste superficie pour son développement.
    Ce développement, souhaité depuis longtemps, et préparé dès le milieu du 19e s., cherchait à résoudre de nombreux problèmes liés au manque d'espace et aux difficultés d'approvisionnement en eau potable.
    Le parcours va vous faire percevoir plusieurs de ces problèmes et comment la ville y a répondu, principalement dans les décennies qui ont suivi, mais aujourd'hui encore.
  • Hoogteverschil
    29.24 m
  • Documentatie
    Met GPX / KML-bestanden kunt u de route van uw wandeling naar uw GPS exporteren (of ander navigatieprogramma)
Bezienswaardigheid
1 Grand-Place
Au milieu du 19e s., Mons comptait 24500 habitants, dont 20500 dans l'intra-muros, qui ne comptait que 100 ha (hors rues et places). Pas de terrains disponibles, donc les seules possibilités étaient d'ajouter un étage aux habitations, ou ajouter des logements sur des espaces de cours ou jardins. L'intra-muros abritait aussi les bâtiments comme la prison, l'asile, des hôpitaux et hospices de nombreuses casernes et institutions religieuses, la Grand Boucherie, qui se trouvait sur la Grand-Place, à l'endroit où se trouve aujourd'hui le McDo.
2 Piétonnier
Passez devant le Rouge-Puits. Avant la mise en place de la distribution d'eau en 1871, s'approvisionner en eau de qualité est difficile. Les puits publics sont rares, souvent mal entretenus et mal répartis dans la ville. Les puits privés existent mais l'eau de la nappe superficielle est souvent contaminée par les eaux ménagères et les citernes dont l'étanchéité laisse souvent à désirer. Dans le début de la rue de la Chaussée, observez les décrochements de façades. C'est ce qui subsiste de beaucoup plus nombreuses irrégularités, qui ont été rectifiées dans la plupart des cas. A l'angle de la rue de la Couronne (à gauche), trace d'un puits public. Empruntez la rue de la Couronne, qui descend vers le Marché-aux-Herbes. Cette rue est caractéristique d'une formation "organique" de la ville ancienne. Depuis le début du 19e s. et notamment la première analyse du système analyse du système urbain à l'époque napoléonienne, ces rues irrégulières et en pente forte posent problème. Dans un esprit "moderne", le 19e s. les rejettera parce qu'elles freinent la circulation et sont "impossibles à réformer".
3 Marché-aux-Herbes
Le Marché-aux-Herbes était au 19e s. le centre d'une des zones économiques principales (alimentation, textile, ...). C'était aussi un quartier très peuplé, par une population de commerçants et artisans en majorité, qui tous habitaient dans le bâtiment de leur activité. Y compris dans de nombreux cas, une partie des ouvriers ou employés de ces commerces. Coeur économique de la ville depuis la fin du XVIe s. (le nouveau marché est créé en 1577-1580), le Marché-aux-Herbes est le lieu où se rendent les maraîchers des alentours pour y vendre leur production. Peu de choses sont connues sur la vie économique de la ville au 19e s. On peut cependant, à partir de photos anciennes, imaginer l'importance de cette place comme zone de marché et surtout comme lieu d'implantation des distributeurs d'épices, de fruits et légumes... Un des principaux investisseurs du quartier de la gare, Joseph Spanoghe, y est commerçant. Traversez le Marché-aux-Herbes. Dans la ville enfermée dans ses fortifications, avec une densité d'habitat importante, peu d'espaces étaient disponibles pour de nouvelles constructions. Observez sur la place plusieurs maisons auxquelles on a ajouté un niveau. Descendez la rue de la Clef, et empruntez la cour Libert pour arriver à la rue Jean Lescarts. Observez dans la cour l'aile renaissance à l'arrière du bâtiment de la rue de la Halle.
4 Rue Jean Lescarts
Observez cet ensemble de 3 hôtels de maître, chacun avec une cour d'honneur et un bâtiment principal à l'arrière. Derrière ce bâtiment, un vaste jardin, que vous pouvez voir sur plan. A gauche de cet ensemble, la rue Rachot. Descendez la rue Jean Lescarts.
5 Rue Spira
A la droite des 3 hôtels de maître, observez la rue Spira. Avant son percement et la construction de logements confortables, une ruelle étroite donnait accès à une partie des logements des "chasses d'Havré" (quartier populaire sous forme de ruelles). Les accès principaux à ce quartier se trouvaient à gauche (rue Rachot) et à droite (rue St-Paul). Dans les chasses d'Havré habitaient plus de 1000 personnes, dans des logements rudimentaires. Ces entassements de logements posent problème au pouvoir communal: comment intervenir dans ces quartiers, cibles privilégiées des épidémies, en permettant à l'air d'y circuler? Toute la législation de la seconde moitié de 19e siècle facilitera progressivement l'intervention des autorités communales dans les intérieurs d'îlots.
6 Rue Saint-Paul
Au bout de cette rue, se trouvaient les fortifications. La rue continue vers la gauche, vers ce qui était les "chasses d'Havré". Observez au début de la rue, une ancienne capelette, ou petite chapelle, témoignage de piété populaire. Reprenez la rue Jean Lescarts et arrivez à l'avenue Frère Orban. A votre gauche, une ancienne brasserie. Déplacez-vous vers la droite, jusqu'au pied de la rue de la Halle.
7 Marché aux Poissons
La rivière Trouille traversait la ville, et servait à divers usages: alimentation en eau, évacuation d'eaux usées, fonctionnement de moulins. Un marché aux Poissons était établi ici, mais il fut déplacé pour permettre le percement d'un axe vers le village d'Hyon. Observez, en reprenant l'avenue Frère Orban vers la gauche, une ancienne maison hors alignement. En arrivant à la rue des Arquebusiers, vous êtes sur le flanc intérieur des fortifications. Pour se rendre compte de la profondeur de ces fortifications, il suffit d'observer sur le plan la distance entre le point où vous vous trouvez et la rue du Fish Club.
8 Cours Dolez
Arrivant au boulevard, avancez au centre du cours Dolez, vers la droite. Arrêtez-vous à hauteur de la rue Pattey. Le cours Dolez est sans doute le meilleur endroit pour évoquer les anciens boulevards. Espace de circulation dont la largeur de 42 mètres est inconnue dans la ville avant 1865, le boulevard est surtout un lieu de promenade. De nombreuses variétés d'arbres y sont plantées et sur ses côtés, édifices publics monumentaux et demeures imposantes s'implantent. Du côté de la ville, observez une école communale. Lors des ventes de terrains après le démantèlement des fortifications, la ville se réserve des terrains à quatre endroits sur le pourtour de la ville, pour y créer des écoles communales. Tournez-vous maintenant vers l'extérieur de la ville (vers la rue Pattey). Vous pouvez deviner la tentation d'ouverture vers la campagne pour les habitants qui étaient enfermés dans les fortifications.
9 Machine à Eau
Lorsque la Trouille traversait la ville, elle devait traverser les fortifications. Un des rêves des habitants, c'est de disposer d'une eau pure et abondante. Sur le bâtiment de la Machine à Eau, on observe deux médaillons qui rappellent la réalisation de ce rêve: la mise en service de la distribution d'eau et de déviation de la Trouille en dehors de la ville. La Machine à Eau est une composante du système de distribution d'eau mis en place en 1871. L'eau potable provenait de deux sources à Spiennes, et était refoulée par des pompes situées dans ce bâtiment à la structure métallique, vers le château d'eau situé dans le parc du Château. Poursuivez jusqu'aux marches du bâtiment de la Faculté Polytechnique. En chemin, remarquez au n°37 la maison Jules Carlier , qui inspirera de nombreuses maisons du boulevard.
10 Boulevard Dolez
Le terrains lotis dans cette zone étaient de grandes dimensions et étaient de grandes dimensions et étaient destinés à des "gros" acheteurs, qui désiraient construire des maisons imposantes, avec vastes jardins. Il s'agissait d'une zone très recherchée, ce qui se traduit par le prix obtenu lors de la vente des terrains. Le boulevard comme lieu de l'habitat bourgeois. Face à nous, la plus ancienne maison encore conservée est celle de F. Hervy et son architecte est très probablement Joseph Hubert, architecte de la ville à partir de 1865. Elle est construite au milieu de l'îlot acquis par F. Hervy en 1867 et est à l'alignement. D'autres maîtres d’œuvre choisiront d'organiser leur habitation différemment et de la placer en retrait ou semi-retrait. Descendez la rue de l'Alchimiste. Dans l'urbanisme du 19e s., rectitude des voies et nivellement sont des impératifs. Le côté extérieur du boulevard échappe cependant à cette contrainte par l'impossibilité de trouver suffisamment de terre pour niveler les terrains. L'architecte de jardins Fuchs avait imaginé d'exploiter ce relief et de le transformer en jardins publics. Son projet ne fut pas retenu. Si les fortifications ont quasiment toutes disparu, le tracé de la forteresse est encore bien visible. La rue du Fish Club reprend le tracé de l'ancien chemin de ronde extérieur, ce qui explique les virages très serrés qui la composent. Suivez-la vers la gauche, jusqu'à l'avenue Saint-Pierre. Quelques mètres vers la gauche sur cette avenue, vous trouvez le parc du Waux-Hall
11 Waux-Hall
Ouvrage avancé, le "fort de Hollandais" a lui aussi été en grande partie détruit, mais une grande partie du fort a servi à construire le bâtiment d'un cercle privé au centre d'un parc d'agrément pour les habitants aisés, le Waux-Hall. Très vite, la ville doit intervenir financièrement, puis le rachète et l'ouvre à tous.
12 Avenue Reine Astrid
L'avenue d'Havré, axe de prestige, est le lieu où se construisent les habitations des habitant fortunés comme les Hardenpont, Maigret, ... qui font leur fortune dans les phosphates. Observez, en face du Waux-Hall, comment un "château" a été divisé en deux maisons. Reprenez l'avenue vers la ville.
13 Place de Flandre
Suivant la volonté de Léopold Ier et de son gouvernement, il était important d'ériger une statue en l'honneur d'un "homme célèbre". Mons se décide à choisir Baudouin de Constantinople (qui mena la 4e croisade et fut à l'origine des chartes urbaines du Hainaut en 1200). Après avoir vainement cherché un endroit propice dans l'intra-muros, la Ville profite de la création des boulevards pour l'ériger au centre de la place de Flandre (la statue était orientée vers Mons, comme si Baudouin revenait de la croisade). Aujourd'hui, la statue équestre de Baudouin a été déplacée et réorientée vers l'extérieur. Le raccordement des avenues et boulevards avec la ville ancienne est particulièrement visible aux entrées de ville. L'avenue adopte le même type d'organisation que les boulevards et vient se raccorder à des rues anciennes plus étroites. Ici, nous observons que l'avenue Baudouin de Constantinople, très large, se raccorde à la rue d'Havré, beaucoup plus étroite. Rejoignez la Grand-Place en remontant la rue d'Havré.
29 meters hoogteverschil
  • Starthoogte : 57 m
  • Aankomsthoogte : 57 m
  • Maximale hoogte : 58 m
  • Minimale hoogte : 35 m
  • Totaal positief hoogteverschil : 29 m
  • Totaal negatief hoogteverschil : -29 m
  • Maximaal positief hoogteverschil : 17 m
  • Maximaal negatief hoogteverschil : -20 m
Beoordeling toevoegen
Schrijf uw beoordeling over Ouvrir Les Murs - Circuit Dolez :
  • Verschrikkelijk
  • Slecht
  • Gemiddelde
  • Goed
  • Uitstekend
Er zijn nog geen reacties op Ouvrir Les Murs - Circuit Dolez, schrijf als eerste een verlaten !